Problème technique : Les paiements par carte bleue ne sont pas possibles actuellement. Vos commandes peuvent être réglées par chèque ou virement. Pour toute précision, contacter : marie.rouviere@univ-tlse2.fr

Les revues - Diasporas

Dirigée par Isabelle LACOUE-LABARTHE, Mathilde MONGE
Directeur de la rédaction : Mathieu GRENET.
ISSN : 1637-5823

Nouveautés - Disponible - Dernière parution
  n° 38 - Femmes et genre en exil au XIXe siècle

n° 38 - Femmes et genre en exil au XIXe siècle

Auteur : Delphine DIAZ, Alexandre DUPONT, Antonin DURAND (coord.)
N° ISBN : 978-2-8107-1217-5
PRIX : 22.00 €
Format et nombre de pages : 16 × 24 cm - 152 p.

Ce dossier revisite l’histoire de l’exil politique au XIXe siècle, en décalant la focale vers les femmes dans l’exil. Longtemps restées dans l’ombre des grands exilés (Victor Hugo, Ugo Foscolo…), les femmes sont présentes en nombre dans les populations qui quittent leur pays pour fuir une persécution politique : ce dossier s’efforce donc de désinvisibiliser ces femmes souvent ignorées, d’abord par les polices puis par les historiens. À partir d’une série de sept enquêtes menées sur les terrains français, anglais, belge, italien, espagnol, russe et malgache, depuis la Révolution française jusqu’à la Révolution russe, il dévoile la multiplicité des formes de la participation des femmes à l’exil, depuis leur implication dans la sphère domestique de l’exil jusqu’aux formes les plus directes d’engagement politique.

Delphine DIAZ est maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’université de Reims Champagne-Ardenne et membre de l’Institut universitaire de France. Ses recherches portent sur l’histoire des migrations et des exils en France et en Europe au XIXe siècle. Elle a notamment publié En exil. Les réfugiés en Europe, de la fin du XVIIIe siècle à nos jours (Folio, 2021).

Alexandre DUPONT est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Strasbourg. Ses recherches portent sur les circulations contre-révolutionnaires transnationales, sur les résistances populaires au libéralisme en milieu rural, ainsi que sur une étude de la frontière au XIXe siècle comme échelle spécifique du politique. Il est l’auteur de Une internationale blanche. Histoire d’une mobilisation royaliste entre France et Espagne dans les années 1870 (Éditions de la Sorbonne, 2020).

Antonin DURAND est docteur en histoire contemporaine et coordinateur scientifique du département « Global » de l’IC Migrations. Après une thèse sur les liens entre science et politique dans l’Italie du XIXe siècle à travers le cas des mathématiciens (La quadrature du cercle. Les mathématiciens italiens et la vie parlementaire. 1848-1913, Éditions rue d’Ulm, 2018), il a élargi ses analyses à l’histoire des circulations savantes (mobilités étudiantes) et contraintes (réfugiés politiques).

Année : 2021
Réf. : DIA 38

Sommaire DIA 38

Retour