Problème technique : Les paiements par carte bleue ne sont pas possibles actuellement. Vos commandes peuvent être réglées par chèque ou virement. Pour toute précision, contacter : marie.rouviere@univ-tlse2.fr --- Traitement des commandes : Les commandes effectuées du 21/07/2022 au 04/09/2022 seront traitées à partir du 05/09/2022. Merci pour votre compréhension. Toute l’équipe vous souhaite un bel été.

Les revues - Histoire, médecine et santé

Dirigée par Nahema HANAFI, Rafael MANDRESSI
ISSN : 2263-8911
ISSN (électronique) : 2557-2113

A paraitre
  n° 21 - La douleur de l'autre

n° 21 - La douleur de l’autre

XVIe-XVIIe siècles
Auteur : Raphaële ANDRAULT, Ariane BAYLE (coord.)
N° ISBN : 978-2-8107-1218-2
PRIX : 15.00 €
Format et nombre de pages : 16 × 24 cm - 234 p.

Parution le 17 août 2022

L’empathie, notion centrale dans les humanités médicales aujourd’hui, n’a pas d’équivalent exact aux XVIe et XVIIe siècles. Des notions voisines, comme celles de pitié et de compassion, sont convoquées pour désigner les sentiments suscités par la douleur de l’autre. Dans une perspective interdisciplinaire, les articles de ce dossier s’intéressent aux réactions à la douleur physique dans des corpus variés : médecine pratique, élaborations théoriques ou écritures du for privé. Leur point commun est d’adopter une méthode d’investigation fondée sur l’analyse du lexique et des choix énonciatifs. L’« autre » est dans ce dossier un malade soigné par un médecin, un étranger observé par un voyageur, le représentant d’une altérité sociale ou d’une altérité naturelle comme les enfants ou les animaux. L’enquête met en évidence la manière dont les sujets s’émancipent des normes comportementales supposées être caractéristiques de la période. Elle contribue, au-delà, à déplacer les repères chronologiques dans l’histoire des sensibilités qui, pour la douleur, débute ordinairement au XVIIIe siècle.

Raphaële ANDRAULT est chargée de recherche au CNRS (IHRIM-ENS de Lyon). Elle travaille sur les rapports entre philosophie et médecine au XVIIe siècle. Elle est notamment l’autrice de La vie selon la raison. Physiologie et métaphysique chez Spinoza et Leibniz (Champion, 2014) et l’éditrice du Discours sur l’anatomie du cerveau de Nicolas Sténon (Classiques Garnier, 2009).

Ariane BAYLE est professeure de littérature comparée à l’université Jean-Moulin - Lyon 3. Elle est membre de l’IHRIM (UMR 5317). Ses travaux portent sur les rapports entre littérature et médecine au XVIe siècle. Elle a dirigé l’anthologie Le Siècle des vérolés (Jérôme Millon, 2019) et conçu avec Raphaële Andrault le webdocumentaire « Le Médecin face à la douleur. 16e-18e siècles ».

Année : 2022
Réf. : HMS 21

Sommaire HMS 21

A paraitre

Retour