Problème technique : Les paiements par carte bleue ne sont pas possibles actuellement. Vos commandes peuvent être réglées par chèque ou virement. Pour toute précision, contacter : marie.rouviere@univ-tlse2.fr --- Traitement des commandes : Les commandes effectuées du 03/12/2022 au 02/01/2023 seront traitées à partir du 03/01/2023. Merci pour votre compréhension. Toute l’équipe vous souhaite de joyeuses fêtes et une très bonne année 2023.

Les collections - Histoire - Méridiennes

Dirigée par Christine SEIDEN
Nouveautés - Disponible - Dernière parution
  Ad Sanctos

Ad Sanctos

Reliques, reliquaires et culte des saints dans le Sud-Ouest de la France
Auteur : Sophie BROUQUET, Michelle FOURNIÉ (dir.)
N° ISBN : 978-2-8107-1202-1
PRIX : 25.00 €
Format et nombre de pages : 16 × 24 cm - 206 p.

La célébration du 850e anniversaire de la découverte à Rocamadour du corps entier et inaltéré de saint Amadour en 1166 a offert aux archéologues, historiens, historiens de l’art et de la littérature, l’occasion de se réunir pour se rencontrer et reconsidérer la légende du saint ainsi que le culte des reliques, leurs reliquaires et leurs sanctuaires dans le Sud-Ouest de la France du Moyen Âge jusqu’à nos jours.
L’hagiographie des saints aquitains ainsi que leur iconographie sont mises en exergue afin de replacer le culte de saint Amadour au sein d’une spiritualité bien au-delà de la France méridionale. La relique est un objet complexe qui participe du matériel en tant que corps (ou fragment de corps) comme du spirituel. Elle doit aussi être replacée dans le contexte de sa « dulie ». Installé dans son sanctuaire, dans un reliquaire, sarcophage ou châsse, le corps saint ne se conçoit pas sans lui et s’exprime à travers lui par l’image qu’il offre aux pèlerins qui viennent nombreux le vénérer. Le culte des reliques entraîne de profonds bouleversements dans l’organisation structurelle des églises, devenues les réceptacles du corps saint. De telles pratiques dévotionnelles sont de nos jours au cœur des préoccupations des historiens. La foi, la croyance et le respect ne sont pas les seuls sentiments suscités par les reliques : elles attirent aussi la convoitise et la volonté de les instrumentaliser à des fins sociales et politiques.

Sophie BROUQUET est professeure émérite d’histoire médiévale de l’université Toulouse - Jean Jaurès, membre de l’UMR 5136 FRAMESPA. Elle a notamment mené des recherches sur la vie des artistes à la fin du Moyen Âge. Ses travaux portent actuellement sur les femmes, la violence et la guerre au Moyen Âge.

Michelle FOURNIÉ est professeure émérite d’histoire médiévale de l’université Toulouse - Jean Jaurès, membre de l’UMR 5136 FRAMESPA, et présidente du Comité du Centre historique de Fanjeaux. Après un doctorat portant sur la dévotion au purgatoire dans le Midi de la France à la fin du Moyen Âge, elle s’est consacrée à l’étude du culte des saints et des reliques dans le cadre de la religion civique.

Année : 2022
Réf. : MERI 25

Introduction Ad Sanctos

Retour