Traitement des commandes : En raison de la crise sanitaire et de l’annonce de la fermeture des universités, les commandes à partir de ce jour, vendredi 13/03/2020, seront traitées dès l’annonce de réouverture des établissements par le gouvernement. Merci pour votre compréhension.

Les revues - Littératures

Dirigée par Jean-Yves LAURICHESSE
ISSN : 0563-9751

A paraitre
  n° 81 - Écrire les homosexualités au XIXe siècle

n° 81 - Écrire les homosexualités au XIXe siècle

Auteur : Stéphane GOUGELMANN, Jean-Marie ROULIN (coord.)
N° ISBN : 978-2-8107-0677-8
PRIX : 23.00 €
Format et nombre de pages : 13,5 × 22 cm - 224 p.

À paraître

De la Révolution à la Grande Guerre, la littérature en France a reconfiguré le désir pour le même sexe. Elle a doté les personnages d’homosexuel(le)s d’une histoire, en a dessiné le portrait moral et physique. Écriture contrainte et allusive, qui travaille dans les interstices de la langue et, le plus souvent, aux marges des intrigues, prise entre deux écueils : celui de la censure, qui vise à anéantir une réalité en lui déniant un nom, et celui d’un vocabulaire qui nomme celle ou celui qui aime un être de son sexe par les mots de la damnation (sodomite) ou de l’opprobre (gouine, gougnotte), puis de la pathologie (l’inverti). Balzac, Dumas, Lamartine, Sand, Flaubert, le jeune Mauriac et d’autres encore jouent avec les poncifs en suggérant d’autres sexualités que l’hétérosexualité, d’autres affinités que l’entente conjugale. Les dix études réunies dans ce numéro de Littératures examinent les diverses stratégies par lesquelles, au XIXe siècle, le roman, le théâtre, la poésie ou les correspondances ont nommé l’innommable et donné, par la fiction, une existence à l’homosexuel(l)e.

Jean-Marie ROULIN, professeur de littérature française à l’université de Lyon - Saint-Étienne, est l’auteur de Chateaubriand, l’exil et la gloire (Champion, 1994) et de L’Épopée de Voltaire à Chateaubriand : poésie, histoire et politique (Oxford, 2005). Il a dirigé Masculinités en révolution de Rousseau à Balzac (PUSE, 2013, avec D. Maira) et La Littérature du Sida, alors et encore (CRIN, Brill/Rodopi, 2016, avec St. Genetti).

Stéphane GOUGELMANN, maître de conférences à l’université de Lyon - Saint-Étienne, a dirigé avec Jean-Louis Cabanès le numéro d’Europe consacré aux frères Goncourt et à Jules Renard (2015) et publié Jules Renard, écrivain de l’intime (Classiques Garnier, 2017). Il a co-dirigé Écrire le mariage en France au XIXe siècle (PUSE, 2017) et a créé la collection « Le genre en toutes lettres » aux PUSE.

Année : 2019
Réf. : LIT 81

Sommaire LIT 81

A paraitre

Retour

Même rubrique