Traitement des commandes : Les commandes effectuées du 06/12/2019 au 05/01/2020 seront traitées à partir du 06/01/2020. Merci pour votre compréhension. Toute l’équipe vous souhaite de joyeuses fêtes et une très bonne année 2020.

Les revues - Caliban

Dirigée par Françoise BESSON
ISSN : 2425-6250
ISSN (électronique) : 2431-1766

Nouveautés - Disponible - Dernière parution
  n° 61 - Écrits et cris de la terre dans le monde anglophone

n° 61 - Écrits et cris de la terre dans le monde anglophone

Land’s Furrows and Sorrows in Anglophone Countries
Auteur : Françoise BESSON (coord.)
N° ISBN : 978-2-8107-0649-5
PRIX : 22.00 €
Format et nombre de pages : 16 × 24 cm - 428 p.

Écrits et cris de la terre dans le monde anglophone

Les textes présentés dans ce numéro de Caliban montrent la terre comme écriture mais aussi la terre en souffrance, la terre blessée et la terre défendue, notamment par les textes. On y voit la terre palimpseste et l’agriculture comme écriture, des récits de voyageurs, les transformations du paysage comme reflet de l’histoire, les mythes des Premières Nations reflets de la terre vivante, la plume et l’outil à travers les poètes, et la terre qui soigne, les traces sauvages et les traces cultivées : le monde animal comme mémoire de la terre, les migrations, racines et déracinements. Le thème de la liberté et des terres volées y est abordé.

On y parle aussi de l’écriture et des voix de la terre non humaine. Parmi les textes forts qui figurent dans ce numéro, on peut mentionner un texte inédit du chercheur en écocritique Scott Slovic, co-fondateur de l’association internationale ASLE (Association for the Study of Literature and the Environment), et un texte inédit du poète nigérian Niyi Osundare ainsi que plusieurs de ses poèmes en version anglaise et dans leur traduction française.

Land’s Furrows and Sorrows in Anglophone Countries

The texts presented in this issue of Caliban show the land as writing but also the suffering planet, the land wounded by human actitivities, and the land defended, particularly by texts. The land appears as a palimpsest, and agriculture may be seen as a form of writing, in travel books, in novels or in poems. The transformations of landscapes appear as reflections of history, the myths of First Nations appear as a reflection of the living Earth ; the pen and the tool are united through poets’ perception of the Land.

The land also heals its inhabitants and the writing of the Earth also appears in tracks : animal tracks as memory of the land. Migrations, roots and uprooting, fredom and stolen lands are political visions of the land writing its story and history. The writing and voices of the nonhuman world are tackled in several texts. Among the powerful texts appearing in this issue, we can mention an unpublished text by Scott Slovic, the co-founder of the international organization ASLE (Association for the Study of Literature and the Environment), an unpublished essay bu Nigerian poet and scholar Niyi Osundare, as well as several of his poems in English and in their French translation.

Françoise BESSON est professeur émérite de littératures de langues anglaises à l’université Toulouse - Jean Jaurès. Elle a été présidente de la SELVA (Société d’étude de la littérature de voyage du monde anglophone) pendant plusieurs années, et est directrice du GREC (Groupe de recherche en études canadiennes de Toulouse). Elle est directrice éditoriale de la revue Caliban depuis 2011. Spécialiste de la représentation du paysage, et de la relation entre littérature et écologie dans la littérature de voyage et la littérature environnementale britannique, amérindienne et canadienne, elle est l’auteure, directrice ou co-directrice de plusieurs ouvrages sur la montagne ou le paysage dans les littératures de langue anglaise.

Année : 2019
Réf. : CAL 61

Editorial CAL 61

Retour

Même rubrique