Traitement des commandes : Les ouvrages ne pouvant être servis pendant la fermeture de l’université, les commandes effectuées à partir du 21.07.17, seront traitées dès le 04.09.2017. Merci de votre compréhension.

Les revues - Méridiennes • Cahier d’histoire immédiate


Disponible
  n° 47 - Les oppositions à l'Europe communautaire

n° 47 - Les oppositions à l’Europe communautaire

Auteur : Jérôme POZZI, Emmanuelle REUNGOAT (coord.)
N° ISBN : 978-2-8107-0394-4
PRIX : 20.00 €
Format et nombre de pages : 16 x 24 cm - 187 p.

L’approche historique de la construction européenne, basée sur des documents d’archives, est encore relativement récente puisqu’elle est née à la fin des années 1970. Affranchie depuis longtemps d’un discours empreint d’idéalisme et de finalisme, cette discipline a connu, depuis une bonne décennie, un profond renouvellement qui lui a permis de dépasser l’opposition entre une perspective fédéraliste, qui s’intéressait surtout aux dynamiques communautaires, et une perspective intergouvernementaliste, qui mettait principalement l’accent sur le rôle des États-membres. Une nouvelle approche s’est ainsi développée, s’intéressant également aux différents milieux non-étatiques porteurs d’unité européenne (milieux économiques, politiques, intellectuels, religieux, etc.) ou aux opinions publiques, voire à la question d’un espace public européen.

Après s’être longtemps focalisés sur la construction de l’Europe communautaire, les historiens cherchent donc aujourd’hui à envisager ce processus dans sa globalité, en tenant compte des résistances qu’il a fait naître, tout comme des projets concurrents qu’il a dû affronter ou qu’il a suscités. Il faut bien admettre également que les interrogations des historiens sont souvent fonction des questions du présent : de ce point de vue, la période difficile que traverse la construction européenne depuis les « non » français et néerlandais au projet de Traité constitutionnel (2005), puis le « non » plus récent des Irlandais au traité de Lisbonne (2008), ne pouvait qu’inciter les historiens à s’intéresser aux phénomènes de résistance à l’intégration européenne.

Jérôme Pozzi est professeur agrégé, docteur en histoire et chargé de cours à l’université de Lorraine. Chercheur associé au Centre régional universitaire lorrain d’histoire (CRULH) et à l’Agence nationale de la recherche (ANR), il s’intéresse à l’histoire politique et culturelle de la France contemporaine.

Emmanuelle Reungoat est docteur en sciences politiques de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, et maître de conférences en sciences politiques à Montpellier. Chercheuse au CEPEL, ses recherches portent entre autres sur l’intégration européenne, la résistance et les attitudes à l’égard de l’Europe.

Année : 2015
Réf. : MERCHI 47
Code SODIS : F407951

Sommaire MERCHI47
Introduction MERCHI47

Retour

Même rubrique