Les collections - Littérature française - Lettres et culture

Dirigée par Olivier GUERRIER et Philippe ORTEL
Nouveautés - Disponible - Dernière parution
  Raymond Naves. Les débuts de l'esthétique au XVIIIe siècle

Raymond Naves. Les débuts de l’esthétique au XVIIIe siècle

Auteur : Renaud BRET-VITOZ (dir. et préface)
N° ISBN : 978-2-8107-0567-2
PRIX : 19.00 €
Format et nombre de pages : 14 x 19 cm - 232 p.

Spécialiste de la littérature du XVIIIe siècle, maître de conférences à la faculté des lettres de Toulouse, militant socialiste SFIO et grand résistant mort pour la France, Raymond Naves (1902-1944) a réalisé des recherches qui font encore autorité aujourd’hui sur la littérature et sur l’esthétique en tant que science nouvelle en formation parmi les esprits et les artistes. Parallèlement à un engagement politique inspiré de l’idéal des Lumières, il a publié, entre autres, Le Goût de Voltaire (1938), Voltaire l’homme et l’œuvre (1942), une édition commentée du Prince de Machiavel suivi de l’Anti-Machiavel de Frédéric II, autant d’ouvrages où se lisent ses réflexions sur la culture européenne, sur la nature du pouvoir légitime, ainsi qu’un appel à la résistance. Les articles réunis ici ont pour ambition de révéler la diversité des travaux et des approches de Raymond Naves, qui a varié le choix des œuvres et des auteurs ainsi que la méthode pédagogique.

Renaud BRET-VITOZ est spécialiste de littérature française du XVIIIe siècle. Après avoir été maître de conférences à l’université Toulouse - Jean Jaurès et membre du laboratoire LLA-CREATIS, il est actuellement professeur à la faculté des lettres de Sorbonne Université. Il a publié une édition de Guillaume Tell de Lemierre (2005), L’Espace et la scène. Dramaturgie de la tragédie française (1691-1759) (2008), Cirey en Champagne avec Voltaire (2011), ainsi que de nombreux articles sur le répertoire dramatique à l’épreuve de la scène.

Année : 2018
Réf. : LEC 04

Introduction (extrait) Raymond Naves. Les débuts de l’esthétique au XVIIIe siècle
Tables des matières Raymond Naves. Les débuts de l’esthétique au XVIIIe siècle

Retour

Même rubrique