Les collections - Géographie - Ruralités Nord-Sud

Dirigée par Hélène GUÉTAT & Bernard CHARLERY DE LA MASSELIÈRE
Disponible
  Les Femmes et la vigne

Les Femmes et la vigne

Une histoire économique et sociale (1850-2010)
Auteur : Jean-Louis ESCUDIER
N° ISBN : 978-2-8107-0422-4
PRIX : 25.00 €
Format et nombre de pages : 16 x 24 cm - 376 p.

Prix de l’OIV 2017 dans la catégorie « Histoire »

Le présent ouvrage constitue la première synthèse sur l’évolution du rôle des femmes en viticulture depuis 1850 jusqu’à nos jours. L’auteur s’est attaché à faire émerger les multiples facettes de l’implication féminine dans la filière vitivinicole, à décrypter les différences selon les terroirs, les modes d’exploitation et le statut économique (salariées, épouses d’exploitants, propriétaires). Le matériau documentaire de l’ouvrage repose sur le croisement de sources diverses : comptabilités d’exploitations viticoles, rapports administratifs, grandes enquêtes agricoles, dépouillement systématique de publications professionnelles, entretiens auprès de viticultrices de différentes générations…

La période de 1850 à 1914 est celle de la construction historique de la partition sexuée des tâches viticoles. Dans un contexte de renouvellement de la viticulture française, l’emploi de la main-d’œuvre féminine est tout à la fois crucial et intermittent mais aucune qualification ne lui est attachée. Durant l’entre-deux-guerres, les femmes sont moins sollicitées que par le passé mais restent indispensables pour certains travaux viticoles. Loin d’être un facteur de formation professionnelle, l’enseignement ménager agricole encourage le repli des femmes rurales sur la sphère domestique. Au cours des années 1945 à 2010, le salaire féminin rattrape progressivement son retard séculaire et les femmes sont moins systématiquement tenues à l’écart de la gestion des exploitations viticoles. En dépit de ces évolutions, des disparités de genre persistent en matière d’accès à la formation, de reconnaissance des compétences et de pérennité de l’emploi.

Au total, cet ouvrage offre un regard novateur sur l’évolution de la culture de la vigne dans les différents terroirs français. Il participe également de la construction des savoirs en matière de rapports sociaux de genre, dont les agricultrices restent les « parents pauvres ».

Jean-Louis Escudier est chargé de recherche CNRS au Laboratoire montpelliérain d’économie théorique et appliquée, UMR n° 5474. Inscrite dans le champ de l’économie historique, son activité de recherche vise à interpréter les relations entre système productif, rapport salarial et protection sociale. Depuis quelques années, il développe un programme de recherche sur les rapports économiques de genre avec pour champ d’application la filière vitivinicole. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages ainsi que de nombreux articles dans des revues scientifiques et contributions à des ouvrages collectifs.

Cet ouvrage a obtenu le prix l’OIV 2017 dans la catégorie « Histoire » (Organisation internationale de la vigne et du vin)

Année : 2016
Réf. : RUR 08
Code SODIS : F408235

Sommaire Les Femmes et la vigne
Introduction Les Femmes et la vigne

Retour

Même rubrique