À paraître

Infos pratiques

Les collections - Langues et civilisations étrangères - Hespérides Espagne

Dirigée par François GODICHEAU
Disponible
  L'écriture de l'amitié dans l'Espagne des Lumières

L’écriture de l’amitié dans l’Espagne des Lumières

La Real Sociedad Bacongada de los Amigos del País, d'après la source épistolaire
Auteur : Cécile Mary TROJANI
Préface de Jacques SOUBEYROUX
N° ISBN : 2-85816-678-1
PRIX : 30 €
Format et nombre de pages : 13,5 x 22 cm - 349 p.

Au XVIIIe siècle, une nouvelle sociabilité s’épanouit en Europe. L’Espagne s’inscrit pleinement dans ce mouvement et on assiste, sous Charles III (1759-1788), à l’essor du phénomène sociétaire. La Real Sociedad Bascongada de los Amigos del País, première en date de ces “sociétés d’amis” hispaniques, en est une illustration spécifique et exemplaire. Sa vitalité se manifeste encore de nos jours. Née de l’amitié de quelques hommes réunis autour du comte de Peñaflorida – parmi eux un ami de Rousseau et un correspondant de Voltaire – elle conjugue à merveille, en terre basque, deux éléments-clés de la société des Lumières : la privacité et la sociabilité. L’étude privilégie l’approche des liens (amitiés, parentés, réseaux) qui nourrissent les manifestations de cette forme de socialisation de l’amitié que la Sociedad Bascongada instaure par le biais de l’Amitié du Pays. Du sentiment partagé – l’amitié – on glisse alors vers le projet collectif – l’Amitié du Pays –. Mais les liens qui sous-tendent l’entreprise sociétaire ont besoin d’un instrument fondamental de l’échange : la correspondance. La mise en perspective de la source épistolaire, à travers la réunion de textes inédits ou méconnus, dévoile la face cachée d’une construction emblématique des Lumières espagnoles. Le lecteur français y découvrira les acteurs d’une histoire des Lumières étonnamment proche. Le lecteur espagnol y verra s’éclairer les nouveaux territoires d’un passé aujourd’hui revendiqué.

Année : 2004
Réf. : HES 38
Code SODIS : F276788

Retour