Traitement des commandes : Les ouvrages ne pouvant être servis pendant la fermeture de l’université, les commandes effectuées à partir du 21.07.17, seront traitées dès le 04.09.2017. Merci de votre compréhension.

Les collections - Histoire - Tempus • Médiévale

Dirigée par Philippe SÉNAC
Disponible
  Pas de photo

L’Andorre du IXe au XIVe siècle

Auteur : Roland VIADER
N° ISBN : 2-85816-652-8 (978-2-8581-6652-7)
PRIX : 38.00 €
Format et nombre de pages : 16 x 24 cm - 440 p.

L’Andorre n’est pas une vallée pyrénéenne parmi les autres. C’est l’exception, un cas déroutant. La vallée est aujourd’hui devenue un Etat montagnard, indépendant et richissime, glissé entre les Pyrénées françaises et espagnoles. Les origines de cette singularité se perdent dans un Moyen Age plus ou moins légendaire. Ces différents ingrédients ont fait que l’Andorre a excité les imaginations et provoqué depuis un siècle et demi une avalanche de publications. La thèse de Roland Viader est la première mise au point sur le sujet, d’un haut niveau scientifique. Il s’agit avant tout d’une histoire médiévale de l’Andorre, totalement renouvelée. L’auteur a su dessiner les profondes évolutions d’une société pyrénéenne entre IXe et XIVe siècle. C’est une grande nouveauté, tant il est vrai que les sociétés montagnardes étaient traditionnellement décrites comme immobiles. Parmi les principales découvertes on retiendra que les populations n’ont pas simplement subi l’histoire de leurs seigneurs, mais que, bien au contraire, les communautés andorranes ont eu un rôle très actif dans le devenir de leur pays. On notera aussi la revendication de souveraineté par Gaston Phébus qui jette un éclairage pionnier sur la genèse du statut juridique de l’Andorre.
Dans le cadre des débats qui opposent les médiévistes d’aujourd’hui, Roland Viader apporte principalement la description étonnante d’une société qui résista aux assauts seigneuriaux de l’an mil, qui se pétrifia dans la défense de structures publiques anciennes et les fit perdurer jusqu’au milieu du XIIe siècle, et jusqu’au début du XIIIe sous certains aspects. Il en découle toute une réflexion originale sur les modélisations dominantes du système féodo-seigneurial.

Année : 2003
Réf. : TEMP 24
Code SODIS : F276528

Retour