Les collections - Arts - L’Art en œuvre

Dirigée par Isabelle ALZIEU et Dominique CLÉVENOT
A paraitre - Souscription
  Habiter l'ornement

Habiter l’ornement

Auteur : Isabelle ALZIEU, Dominique CLÉVENOT, Emma VIGUIER (dir.)
N° ISBN : 978-2-8107-0680-8
PRIX : 26.00 €
PRIX souscription : 21.00 €
Format et nombre de pages : 19 × 23 cm - 254 p.

Parution le 12 novembre 2020

Prix de souscription jusqu’au 10 novembre 2020

L’ouvrage collectif Habiter l’ornement appelle à renouveler les études plus traditionnelles qui ont été consacrées à l’ornement au regard des pratiques artistiques contemporaines et des théories de ces dernières décennies. La réflexion se fonde sur une analyse critique de ce qui a défini et qualifié l’ornement depuis des siècles selon des approches parfois opposées : l’ornement est second, illégitime, mensonger, non nécessaire, non essentiel, supplémentaire, superflu, superficiel, dispendieux, condamnable, bien plus encore qu’il ne fut, selon les périodes ou les territoires, vecteur d’une démarche culturelle et spirituelle, objet de sensibilité, d’émotion, de plaisir, d’harmonie, de beauté et d’ordre. La sémantique de l’ornement est en effet d’une ambiguïté certaine si l’on s’en remet aux textes fondateurs et à leurs interprétations successives.
Les réflexions appellent donc à toutes les actualisations du terme ornement et de l’évolution de son sens et de son usage. Cependant cet ouvrage prétend déplacer quelque peu l’approche du sujet. Habiter l’ornement suppose que l’on s’attache à des questions plus liées à des pratiques habitantes telles qu’Heidegger en a développé une trame essentielle dans « Bâtir, habiter, penser » et « “L’homme habite en poète” ». En quoi et comment l’habiter, en tant que disposition physique ou de l’esprit, se déployant dans le temps et dans l’espace en des manières d’être au monde spécifiques à chacun, est-il indissolublement lié à des pratiques ornementales ? Quel rapport l’ornemental entretient-il avec la façon d’habiter la ville, une maison, son propre corps, le monde ? Quelles propositions les architectes, les designers, les plasticiens font-ils au regard des pratiques de l’habiter et de ses représentations ? Comment le regard de chacun a-t-il la capacité de transformer toute chose en ornement et quelle relation particulière l’ornement entretient-il avec le jugement esthétique qui se joue dans l’habiter ?

Année : 2020
Réf. : ART 06

Sommaire Habiter l’ornement
Introduction (extrait) Habiter l’ornement

A paraitre

Retour

Même rubrique