Traitement des commandes : Les ouvrages ne pouvant être servis pendant la fermeture de l’université, les commandes effectuées à partir du 21.07.17, seront traitées dès le 04.09.2017. Merci de votre compréhension.

Les collections - Sciences Sociales - Les Anthropologiques

Dirigée par Jean-Pierre CAVAILLÉ & Laurent GABAIL
Disponible
  Devenir français ?

Devenir français ?

Approche anthropologique de la naturalisation
Auteur : François MASURE
N° ISBN : 978-2-8107-0333-3
PRIX : 22.00 €
Format et nombre de pages : 13,5 x 22 cm - 342 p.

La nationalité française et les voies de son acquisition constituent en France un enjeu politique majeur depuis une vingtaine d’années. Cet ouvrage cherche à saisir ce que signifie être français « par acquisition », à partir de l’expérience qu’en ont ceux qui se soumettent à la naturalisation. Il s’agit ici d’articuler des trajectoires d’étrangers devenus français, ou en passe de le devenir, aux cadres historiques de la constitution de l’État et de son action, dont le droit est un outil essentiel.

À quelles logiques et à quels projets la naturalisation répond-elle ? Que faire du passé, des héritages familiaux, culturels et sociaux ? Comment peut-on être français lorsqu’on ne l’est pas de naissance ? Est-on alors un Français comme les autres ? La naturalisation se mérite : le contrôle de son octroi souligne une interrogation sur le mode d’être français. Ce soupçon inaugural ne fait qu’anticiper la future condition : parce qu’il n’est pas possible de dissimuler tous les signes de l’étranger que l’on fut (la « gueule », le nom ou l’accent), l’interrogation récurrente sur « l’origine » signale un Français extra-ordinaire.

Cette interrogation sur l’origine révèle les effets de distinction que la naturalisation opère entre Français : ceux qui ne sont que français, qu’on dit aussi « de souche » et qui n’auront jamais à justifier leur nationalité, et ceux qui le sont par acquisition, d’une nature irréductiblement singulière. Effet de distinction qui conduit à repenser les frontières de la nation à la lumière de ses impensés et à entrevoir un groupe paradoxal de « nationaux étrangers ».

Docteur en anthropologie sociale de l’EHESS (Paris), chercheur associé à l’IRIS, François Masure a enseigné l’anthropologie et la sociologie dans les universités de Paris-Est Marne-la-Vallée, Caen et Toulouse. Il est décédé prématurément en 2013.

Année : 2014
Réf. : ANT 12
Code SODIS : F407342

Critique de Babélio : février 2015

Sommaire Devenir français ?

Retour

Même rubrique