Les collections - Géographie - Ruralités Nord-Sud

Dirigée par Hélène GUÉTAT & Bernard CHARLERY DE LA MASSELIÈRE
Disponible
  À la croisée du transect

À la croisée du transect

De la montagne à la ville, éloge d’une géographie tropicale traversière
Auteur : Bernard CHARLERY DE LA MASSELIÈRE, Bernard CALAS (dir.)
N° ISBN : 978-2-8107-0325-8
PRIX : 28.00 €
Format et nombre de pages : 16 x 24 cm - 358 p. + cahiers couleur (23 p.)

Cet ouvrage est un hommage rendu à François Bart, géographe, professeur émérite de l’université Bordeaux-Montaigne. La table des matières marque la diversité des rencontres, des lieux ou des thèmes qui jalonnent un itinéraire scientifique : ici la ville, la campagne et la montagne, le climat aussi, d’une Afrique intertropicale. À cette échelle, s’impose l’idée d’un transect, des hauts vers les bas, que l’on interprétera de manière dynamique. Si le transect se définit d’abord comme dispositif d’observation de terrain et de collecte d’informations le long d’une ligne de référence, destiné à mettre en évidence une superposition, une succession spatiale ou des relations entre phénomènes, un positionnement à la croisée du transect permet d’aller à travers et au-delà d’ensembles constitués selon un certain principe de classification – d’agglomération et de séparation – des objets spatiaux.
La géographie a toujours été confrontée au problème de la catégorisation des espaces et des modalités de l’organisation spatiale, à toutes les échelles. Au cœur de ce grand travail de classification, de mise en ordre et de rejet logique de la contradiction, sur lequel s’est fondée la pensée scientifique classique, la rapidité des mutations contemporaines et la globalisation des phénomènes mettent en question les certitudes et imposent la complexité comme nouveau paradigme. L’identité des espaces est aussi mise à l’épreuve de l’épuisement relatif des ressources naturelles, de l’ouverture / fermeture des territoires, des incertitudes et des blocages fonciers, de la réorganisation des économies nationales et des conflits qui en résultent. Entre inscription au lieu et ouverture vers de nouvelles frontières, comment peut se penser l’avenir des sociétés et des territoires désormais engagés pour la plupart dans un espace-temps à intensité et géométrie variables ?

Bernard Charlery de la Masselière est professeur de géographie à l’université de Toulouse II – Jean-Jaurès. Il a été directeur de l’Institut français de recherche en Afrique (IFRA-Nairobi) de 1995 à 1999 et de 2003 à 2007. Ses thèmes de recherche portent sur les paysanneries et les filières agricoles en Afrique noire, les transformations de la caféiculture dans les hautes terres tropicales ainsi que sur les mobilités et la gestion des ressources dans les relations entre montagnes rurales et villes en Afrique.

Bernard Calas est professeur de géographie à l’université Bordeaux-Montaigne. Il est un spécialiste de l’Afrique orientale, où il a dirigé l’Institut français de recherche en Afrique (IFRA-Nairobi) de 2007 à 2010. Ses travaux de recherche portent sur la ville et les filières d’exportation en Afrique.

Année : 2014
Réf. : RUR 07
Code SODIS : F407267

Sommaire À la croisée du transect

Retour

Même rubrique